Les entretiens du Studio #5 – Jean-Vincent Simonet

Les entretiens du Studio sont une série de podcasts consacrée à la jeune création photographique.
Ils ont été imaginés comme un complément à la programmation du Studio de la MEP, espace d’exposition dédié à la photographie émergente.

 

La commissaire et éditrice indépendante Inès de Bordas est invitée à interviewer des artistes dont les travaux récents sont placés sous le signe du Japon, en écho à l’exposition Moriyama – Tomatsu : Tokyo.

Pour ce cinquième épisode, Inès de Bordas discute avec le photographe français Jean-Vincent Simonet dont le travail explore les limites du medium photographique et expérimente des procédés de transformation de l’image et de métamorphose de la surface photographique. Il nous parle plus particulièrement de sa série In Bloom réalisée à Tokyo et Osaka entre 2016 et 2017, point de départ de sa démarche artistique expérimentale. Nourri de références pop et punk, et influencé par les maîtres de la photographie japonaise comme Moriyama et Araki, Jean-Vincent Simonet développe une pratique instinctive de la photographie par l’accumulation d’images aléatoires mêlant vues urbaines, portraits et impressions nocturnes. Par un intense travail de post-production, il crée notamment des objets hybrides, entre photographie et peinture par des impressions sur plastiques et des manipulations chimiques expérimentales. Ces images rendent compte de la fluidité et de la mutabilité du medium. Une attention particulière est aussi portée à l’editing et au séquençage de ces images au sein de projets éditoriaux. In Bloom a donné lieu à la publication d’un livre d’artiste aux éditions Self Publish Be Happy en 2018.

In Bloom, 2018-2019 © Jean-Vincent Simonet

In Bloom, 2018-2019 © Jean-Vincent Simonet

In Bloom, 2018-2019 © Jean-Vincent Simonet

In Bloom, 2018-2019 © Jean-Vincent Simonet

In Bloom, 2018-2019 © Jean-Vincent Simonet

In Bloom, 2018-2019 © Jean-Vincent Simonet

In Bloom, 2018-2019 © Jean-Vincent Simonet

In Bloom, 2018-2019 © Jean-Vincent Simonet

Jean-Vincent Simonet (né en 1991) est un photographe français, qui vit et travaille entre Paris et Zurich. Diplômé de l’ECAL, Jean-Vincent Simonet développe une pratique à la croisée de l’image argentique, des techniques numériques, du collage, du montage, de la sculpture et de la peinture. Son travail repose sur une poétique de l’excès, de la surcharge et de l’exubérance qu’il y soit question de corps, d’éléments naturels ou de paysages urbains. Ses œuvres ont été exposées dans des musées de renommée internationale tels que FOAM à Amsterdam et le Fotomuseum à Winterthur, et dans de nombreux festivals et foires comme Les Rencontres d’Arles, UNSEEN et le Festival de Mode et de Photographie à Hyères. Par ailleurs, il collabore régulièrement avec la presse et des marques telles que la Maison Martin Margiela et Louboutin dans le cadre de projets spécifiques.

Inès de Bordas est commissaire d’exposition et éditrice. Elle a présenté l’exposition Cross Channel Photographic Mission à la Brighton Photo Biennial (2018) et travaille à la coordination éditoriale des Carnets du Bal. Fondatrice de la maison d’édition indépendante Silence Editions, elle a publié récemment Hatufim de Alain Baczynsky (2019), Ces Tremblements qui nous exposent (too close is not enough) de Adèle Gratacos (2018) et Gordon Matta-Clark / Heidi Bucher (2017).